Les bienfaits des antioxydants

Lorsqu’on a parlé de la flaccidité, on a souligné l’importance d’une alimentation riche en aliments antioxydants, c’est-à-dire contenant des nutriments qui protègent les cellules contre les effets néfastes des radicaux libres.

Les radicaux libres sont les molécules ennemies produites à la suite de l’oxydation de la membrane cellulaire. Or, des facteurs tels que le tabagisme, la pollution, le stress et une mauvaise alimentation stimulent l’augmentation des radicaux libres, provoquant le vieillissement de la peau et de nombreuses maladies chroniques.

À quoi ça sert ?

Les antioxydants neutralisent les radicaux libres, à l’origine de dégradations cellulaires.

Lorsque la production de radicaux libres par l’organisme est supérieure à la capacité d’auto défense de ce dernier, on dit que le corps subit un stress oxydant. Les cellules ne fonctionnent plus correctement et les radicaux libres peuvent créer des dommages notamment au niveau de l’ADN. Des stress oxydants répétés sont aujourd’hui mis en cause dans le vieillissement prématuré et le développement de certaines maladies comme les cancers, diabète, maladies cardiovasculaires et maladies neurodégénératives.

Les antioxydants vont, chacun à leur manière, aider à neutraliser les radicaux libres en excès dans l’organisme.

Les aliments

Pour combattre les radicaux libres, il faut consommer quotidiennement des aliments contenant des nutriments protecteurs tels que la vitamine C, la vitamine E, les caroténoïdes (lycopène et bêta-carotène), le resvératrol, le zinc, le sélénium et les polyphénols.

La vitamine A aide à maintenir la structure de la peau, à lutter contre le vieillissement et à réguler la croissance cellulaire. Les sources riches en vitamine A sont la tomate, la mangue, le melon, la citrouille, la papaye, le foie, les épinards, le brocoli, les sardines et les produits laitiers.

La vitamine C est essentielle à la synthèse du collagène et contribue à l’absorption du fer, aux processus de guérison, à la synthèse des hormones, au traitement du stress et à la protection du système immunitaire. L’acérola, le citron, l’orange, la fraise, la tomate, la goyave et la noix de cajou sont des aliments riches en vitamine C et devraient être vos meilleurs amis (principalement à cause du collagène !).

La vitamine E protège les cellules des dommages causés par les radicaux libres, ralentit le vieillissement et régénère le système immunitaire. Il est présent dans le germe de blé, les amandes, les noisettes, les cacahuètes, le sésame, les graines de lin, les huiles végétales, l’huile d’olive, les bananes et les légumes à feuilles vertes.

Le lycopène est un caroténoïde qui joue un rôle important dans la protection de la peau contre les rayons du soleil et est un antioxydant extrêmement puissant. Des études prouvent que cette substance protège le corps des maladies cardiovasculaires et de certains types de cancer. On la trouve dans les tomates, la pastèque, la goyave et les poivrons.

Le bêta-carotène augmente l’immunité de l’organisme, donne de l’élasticité à la peau et aide à son renouvellement, assure la brillance des cheveux, renforce les ongles et a un effet photoprotecteur. Les sources de bêta-carotène sont la papaye, la carotte, la mangue, la patate douce, la betterave et les légumes à feuilles.

Le resvératrol, présent dans la peau du raisin, est l’un des plus grands antioxydants qui existe et fait un véritable nettoyage interne, en plus d’agir dans l’inhibition de l’oxydation des graisses et dans la prévention de certaines maladies.

Le zinc est un agent antioxydant qui intervient dans plusieurs processus enzymatiques du corps humain. Elle est importante pour la cicatrisation, pour la synthèse des protéines et a une fonction régulatrice dans l’organisme.

Les principales sources de zinc sont le poulet, le poisson et le bœuf, les huîtres, les crevettes, les légumineuses, les tubercules et les céréales complètes.

Le sélénium, en plus d’être un puissant antioxydant, contribue à retarder le vieillissement et à préserver l’élasticité de la peau. Les céréales, les noix du Brésil, les noix, le saumon, le maïs, l’ail, les fruits de mer, le bœuf et les champignons sont de bonnes sources de sélénium.

Les polyphénols protègent les artères contre le vieillissement, protègent l’organisme contre l’action des radicaux libres et constituent un renforcement des défenses de l’organisme. On le trouve en grande quantité dans les fruits rouges en général, les pommes, les noix, les grenades, les fruits secs, les oignons et le thé vert.

Maintenant que vous savez quels aliments contribuent à protéger votre organisme, veillez à choisir les bons ! Votre peau, vos cheveux et votre beauté vous en remercieront !

Quels bienfaits ?

Les antioxydants permettent de diminuer le risque de survenue de nombreuses pathologies et de protéger notre organisme contre les radicaux libres et ainsi, ils permettent la prévention de nombreuses maladies.

Abaisser le taux de cholestérol et réduire le risque de maladies cardio-vasculaires 

Les antioxydants empêchent l’oxydation des graisses qui peuvent être néfastes pour les vaisseaux sanguins. Ainsi les caroténoïdes (présents dans les aliments de couleur jaune, orange ou rouge tels que les oranges, les poivrons, les tomates, les pêches, les mangues) permettraient de diminuer le taux de LDL-cholestérol (mauvais cholestérol) dans le sang. La consommation de ces aliments riches en caroténoïdes limiterait ainsi le risque de maladies cardio-vasculaires.

Prévenir les cancers 

D’après l’étude SUVIMAX, la consommation régulière de fruits et légumes permettrait de diminuer les risques de cancers de plus de 30 %. Ainsi la consommation régulière de fruits et légumes permet de diminuer significativement le risque de cancer.

Protéger les yeux 

D’une manière générale, toutes les molécules antioxydantes sont protectrices de l’œil et de la vision. Parmi elles, les caroténoïdes, plus précisément la zéaxanthine (maïs, chou-fleur) réduiraient de 93% les risques de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) et de 47 % la survenue d’une cataracte. Quant à la lutéine (jaune d’œuf, carottes, oranges, épinards), elle abaisserait de 69 % les risques de DMLA et de 50 % les risques de cataracte.

Contrer les effets de la pollution 

L’air que nous respirons est souvent pollué de puissants oxydants comme le dioxyde d’azote et l’ozone, qui peuvent mener à des problèmes respiratoires. Des études ont montré que certains nutriments antioxydants (en particulier la vitamine E et le bêta-carotène) permettaient de diminuer fortement l’oxydation de ces molécules nocives.

Retarder le vieillissement 

Les radicaux libres sont également nocives pour le vieillissement cutané. En effet, quand ils sont en trop grand nombre dans l’organisme, les radicaux libres s’attaquent aux membranes cellulaires. Par conséquent, la peau s’altère, s’abîme prématurément. Mais, là encore, les antioxydants peuvent aider à limiter les dégâts, en particulier ceux contenus dans les légumes à feuilles vertes (brocolis, choux, épinards), ou dans les fruits foncés (prunes, framboises, groseilles).

Quels sont les antioxydants utilisés dans les cosmétiques ?

Pour une meilleure efficacité, il vaut mieux choisir des crèmes de jour ou des sérums avec plusieurs molécules antioxydantes (vitamine C, vitamine E, vitamine A, coenzyme Q 10, polyphénols, etc.). Certaines associations ont des effets synergiques qui décuplent le pouvoir antioxydant des soins du visage. La vitamine C est le meilleur anti-âge. Connue pour son effet tonus et énergie. Elle est souvent prise de façon orale dans les fruits et les légumes. Mais, elle possède de nombreuses vertus lorsqu’elle est appliquée sur la peau.

Elle est antitache, elle booste la production de fibres élastiques et de collagène. Elle accélère la cicatrisation et protège les cellules de l’oxydation. La vitamine E est présente dans les formules huileuses pour les conserver. Associée à la vitamine C, c’est une des armes les plus redoutables contre les radicaux libres grâce à « leur large spectre d’action.

La vitamine A ou rétinol est extrêmement fragile puisqu’elle perd de son pouvoir dès qu’elle entre en contact avec l’oxygène. Le coenzyme Q 10, appelé également ubiquinone sur les étiquettes est un antioxydant puissant. Il est indispensable au bon fonctionnement des cellules de l’organisme et notamment de la peau mais, sa production diminue avec le temps, d’où l’intérêt d’en trouver dans des substituts, dans les soins anti-âge.

Les polyphénols sont des molécules produites par les végétaux protégeant les cellules contre le soleil, la pollution, les environnements toxiques, etc. Ils empêchent les membranes de s’oxyder. Les scientifiques ont donc incorporé, dans les soins de la peau, ces polyphénols issus de nombreuses plantes en les mélangeant entre eux pour une action plus large.

Les antioxydants sont donc de merveilleux alliés pour aider la peau à lutter contre les radicaux libres produits en concentration élevée lors du stress oxydatif. Ils sont des inhibiteurs de l’oxydation et forment un bouclier. Ils vont continuer à éliminer l’excédent de radicaux libres dans les cellules.

Conseiller la clientèle sur les bienfaits des antioxydants, les professionnels de l’esthétique à commencer par les esthéticiennes sont présents (es) pour la guider afin de trouver le produit qui conviendra le mieux au type de sa peau en lui procurant la fraîcheur et l’apparence désirée.