Quel produit de défiscalisation choisir ?

Produit de défiscalisation

Pour payer moins d’impôts, les contribuables ont depuis quelques années accès à un grand nombre de niches fiscales. Ces niches leur permettent de réaliser divers placements en vue d’une défiscalisation. Les options de défiscalisation peuvent être financières ou immobilières en fonction de leurs besoins. Cependant, chaque type de placement comporte ses propres obligations et ses propres avantages fiscaux. Afin d’éviter d’éventuels désagréments, il est donc préférable de bien choisir celui qui répond parfaitement aux besoins. Ce choix passe généralement par une bonne compréhension des conséquences fiscales de chaque support d’investissement. Découvrez dans cet article les différents produits de défiscalisation et leurs spécificités pour optimiser votre choix.

Les placements immobiliers

La défiscalisation immobilière constitue aujourd’hui l’un des placements les plus privilégiés. Elle propose plusieurs possibilités et différents avantages en matière de fiscalité pour les personnes souhaitant investir dans l’immobilier. Pour choisir une option de défiscalisation dans le domaine de l’immobilier, le mieux est d’étudier les spécificités de chaque produit fiscal. Ceux qui préfèrent investir dans un logement neuf peuvent, par exemple, profiter du dispositif Pinel. Ce placement permet une réduction d’impôt sur le revenu de 12 à 21 % sur le montant de l’investissement. Le bien doit cependant être situé en collectivité et mis en location pendant 6 à 12 ans.

La loi Malraux, par contre, est destinée à la défiscalisation concernant l’immobilier ancien. Il permet une réduction d’impôt dans le cadre d’une restauration. Vous pouvez également investir dans la location meublée non professionnelle en acquérant une résidence étudiante, une résidence de tourisme ou une EHPAD. L’investissement dans les monuments historiques vous permet également d’optimiser votre fiscalité.

Une autre option consiste à investir dans les investissements industriels, agricoles et sociaux afin de profiter de la loi Girardin. Le cas échéant, solliciter des spécialistes en défiscalisation comme Julien Vautel peut vous être utile pour trouver des placements plus intéressants.

Les épargnes retraites, épargnes en actions et assurances-vie

Outre les investissements dans l’immobilier, il existe également d’autres types de niches fiscales avec de bons avantages fiscaux. Parmi eux, vous pouvez notamment distinguer le plan épargne retraite ou PER. Il vous permet d’amoindrir vos charges d’impôt et de vous constituer un capital pour votre retraite. Vous devez cependant savoir que la réduction d’imposition obtenue dépend principalement de votre tranche marginale d’imposition.

L’assurance-vie constitue aussi une bonne idée de placement pour défiscaliser. En optant pour ce produit de défiscalisation, vous profitez d’une fiscalité limitée à 30 % et les produits non rachetés ne sont pas taxés. Certains frais sont néanmoins à prévoir sur les versements et la gestion de votre assurance-vie.

Le Plan d’Épargne en Actions ou PEA constitue aussi une possibilité de placement intéressante. En investissant dans les actions, vous bénéficiez d’une épargne vous permettant de réaliser des bénéfices et des intérêts cumulés. Ceux-ci ont l’avantage d’être exonérés d’impôts. La gestion de ce type de produit fonctionnant comme un compte-titres nécessite cependant certaines connaissances. Il est donc préférable de solliciter l’aide d’un professionnel tel que julien vautel.

Les placements en entreprise et autres

Investir directement dans des PME constitue une bonne alternative de défiscalisation. Vous pouvez profiter d’une réduction d’impôt sur le revenu allant jusqu’à 25 %. Ce type de placement est néanmoins soumis à certaines obligations telles qu’une augmentation de capital et une conservation pendant cinq années au moins en ce qui concerne les titres acquis.

Par ailleurs, les PME qui sont éligibles à cette option de défiscalisation doivent exercer depuis plusieurs années, avoir un personnel de moins de 250 travailleurs et un chiffre d’affaires inférieur à un certain plafond.

Vous pouvez également profiter de certains avantages fiscaux non négligeables en investissant dans des fonds de placements. Vous avez le choix entre les fonds communs de placement dans l’innovation ou FCPI et les fonds d’investissement de proximité ou FIP. Ces défiscalisations vous proposent une réduction d’impôt allant jusqu’à 18 % sur un certain montant versé. Les fonds devront cependant être placés entre 8 à 10 ans.

Évidemment, vous pouvez aussi penser à investir dans la production de films français. Cette option vous permet de réduire vos impôts à hauteur de 48 % et profiter des autres avantages offerts par les Sofica.

Les dons, le mécénat et le sponsoring

En matière de défiscalisation, la réalisation de versements sous forme de cotisation ou de don auprès de certains organismes d’intérêt général peut aussi être avantageuse. Ces organismes doivent cependant être à but non lucratif afin de profiter d’une réduction d’impôt jusqu’à 66 %. Comme les dons, le mécénat constitue aussi une bonne idée de placement. Il permet un taux d’avantages fiscaux équivalant sur l’impôt sur le revenu dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Les dons effectués peuvent être en nature ou en compétences et se présenter comme des apports matériels. Les secteurs concernés sont diversifiés. Vous pouvez notamment faire du mécénat dans le secteur artistique ou encore dans la protection de l’environnement.

Une autre possibilité consiste à réaliser du sponsoring. Cette prestation de type publicitaire permet de financer un particulier, une entreprise ou une association. Elle vous permet aussi de profiter d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 66 % dans la limite de 20 % du revenu imposable.