Souscrire une assurance courte durée pour un véhicule

assurance vehicule

Dans l’objectif de répondre aux besoins des conducteurs qui ne désirent pas être couverts sur une année entière, les compagnies d’assurance ont pris l’initiative de donner vie à un contrat d’assurance dit « temporaire ». Attention cependant, car une assurance provisoire est souvent synonyme de garanties limitées. Ce qui signifie que pour se voir octroyer d’une couverture suffisante, l’assuré doit, si nécessaire, adhérer à d’autres garanties optionnelles pour compléter son contrat de base. L’assurance auto temporaire est de surcroît soumise à des contraintes spécifiques.

Assurance courte durée pour véhicule : de quoi parle-t-on exactement ?

S’adressant particulièrement aux conducteurs n’ayant pas besoin d’assurer leur véhicule par un contrat auto classique, l’assurance temporaire, comme son nom le laisse supposer, est une assurance de courte durée. Sa finalité est de couvrir le conducteur uniquement sur la période convenue avec le prestataire. Elle offre généralement une période de couverture oscillant entre 1 et 90 jours selon les besoins ponctuels de l’assuré. De par son caractère temporaire, ce genre d’assurance ne se reconduit pas de manière automatique. Passé le délai de validité, le contrat s’estompe automatiquement. Donc, aucune résiliation n’est nécessaire. Le conducteur peut alors le renouveler si tel est son besoin.

Cependant, seuls les souscripteurs attestant d’un minimum d’expérience routière pourraient souscrire une assurance temporaire véhicule. Dans certains cas, celle-ci ne pourra être souscrite que par un conducteur ayant au minimum 21 ans et titulaire du permis de conduire depuis au moins 2 ans. De nombreux assureurs prévoient aussi un âge maximum et ne souhaitent assurer que les personnes ayant moins de 70 ans.

Il est juste à noter qu’une assurance voiture temporaire peut toutefois être onéreuse par rapport au contrat classique. Elle ne peut être préconisée qu’en cas d’urgence, à moins que le souscripteur souhaite voir son argent investi pour rien. Pour trouver l’offre susceptible de s’accommoder à vos besoins ponctuels en matière d’assurance véhicule, rendez-vous sur www.assurance-voiture-temporaire-provisoire.com.

Dans quel cas assurer temporairement son véhicule ?

Compte tenu de la couverture temporaire qu’offre l’assurance auto provisoire, ceux qui profitent de leur véhicule pour rouler au quotidien n’y trouvent aucun intérêt. Il existe dans ce cas de nombreuses situations dans lesquelles une assurance temporaire pour véhicule est préconisée :

Pallier un défaut d’assurance en cas de résiliation ou d’interruption de contrat d’assurance auto classique ;

Dans le cadre d’un séjour de vacance dans un pays non couvert par l’assurance auto classique ;

En cas de véhicule très peu utilisé ou remisé dans un endroit privatif et sécurisé ;

Lorsque le souscripteur souhaite arpenter les routes au volant d’une voiture qui n’est pas la sienne ;

En cas d’importation d’un véhicule étranger qui se dote d’une immatriculation provisoire ;

En cas de véhicule destiné à l’exportation ;

En cas de sortie de fourrière ;

En cas de véhicule immobilisé par la police ;

Etc.

N.B. Pour ceux qui ont contracté une assurance temporaire véhicule dont la durée de validité excède les 3 jours, ces conducteurs sont autorisés à circuler en toute légalité à l’étranger sous réserve que leur contrat soit toujours valide.

Comment souscrire une assurance temporairement pour véhicule ?

Hormis le fait de vérifier l’âge ainsi que l’historique du souscripteur désireux de couvrir provisoirement son véhicule, les compagnies d’assurances imposent la présentation d’un certain nombre de pièces justificatives lors de la souscription. D’abord, il y a la copie de la carte grise de la voiture que le conducteur souhaite assurer temporairement. Celle-ci demeure valable bien qu’il ne soit pas au nom du souscripteur et ait été délivré hors de l’Hexagone. Le souscripteur doit aussi joindre une copie de son permis de conduire en cours de validité lui permettant de circuler en France. Par ailleurs, il y a aussi la copie du relevé d’information du souscripteur. A défaut, celui-ci n’a qu’à adresser à son assureur une déclaration justifiant ses éventuels antécédents sur la route : infractions, sinistres, etc.

Après avoir scruté dans le moindre détail le dossier de souscription, l’assureur est en droit de rejeter systématiquement la demande du souscripteur si celui-ci a subi :

Un retrait, annulation ou suspension de permis de conduire sur les 36 derniers mois précédant la souscription ;

Une condamnation pour usage de stupéfiants, ou pour alcoolémie, ou pour délit de fuite, ou pour un refus d’obtempérer…

La souscription à une assurance auto temporaire est aussi impossible à partir du moment où le véhicule à assurer appartient à une entreprise, une société de location, un garage automobile, aux collectivités territoriales, aux ambassades, à une auto-école, etc. Les taxis, les véhicules de location, les ambulances, les véhicules dédiés à un transport public sont également concernés par cette exclusion.

Quelles sont les garanties de l’assurance auto temporaire ?

Lorsqu’il s’agit d’une assurance courte durée, c’est la garantie minimale. Plus concrètement, les contrats d’assurances auto provisoires sont en général des assurances « au tiers » qui ne proposent que des garanties basiques, dont la responsabilité civile du souscripteur et la protection juridique. Cependant, bien que certaines compagnies d’assurances proposent en option des garanties complémentaires, d’autres les incluent dans le contrat de base pour ainsi créer une offre plus complète : l’assistance dépannage, les garanties corporelles (qui concernent le conducteur en question), les garanties pour dommages, etc.

Avant de souscrire à une telle ou telle assurance auto temporaire, mieux vaut s’aider d’un comparateur pour mettre en concurrence les différences offres proposées, en s’attardant particulièrement sur les garanties proposées, les tarifs proposés, etc.