Comment soulager les symptômes du syndrome prémenstruel ?

La tension prémenstruelle (SPM) est l’un des phénomènes les plus courants chez les femmes du monde entier. Les symptômes du syndrome prémenstruel étant très différents, il est difficile de dire combien de personnes sont touchées par ce problème, qui se présente sous des formes et des intensités diverses. Les changements physiologiques de cette période sont causés par les hormones féminines.

Comme symptômes, on peut citer des signes physiques (nausées, maux de tête, acné ou baisse de l’immunité) et émotionnels (instabilité de l’humeur, anxiété ou insomnie). Chaque femme présente des signes différents, mais une chose est sûre : le syndrome prémenstruel influence négativement la qualité de vie et peut causer de nombreux problèmes.

Heureusement, cette période ne doit pas être aussi négative si l’on suit certains conseils. Avec un peu d’attention, il est possible d’atténuer les symptômes néfastes et de traverser le syndrome prémenstruel avec plus de tranquillité. Vous trouverez ci-dessous quelques idées précieuses pour remédier à ce problème.

1. Pratique yoga

Cela peut paraître étrange, mais pratiquer le yoga est l’une des meilleures solutions pour réduire les symptômes du syndrome prémenstruel. Cette activité ancienne est extrêmement utile pour réduire la douleur et favoriser l’activité circulatoire.

Des poses célèbres, telles que la pince, l’enfant et le sphinx, sont connues pour stimuler la circulation et effectuer un massage interne des organes reproducteurs. En outre, le yoga contribue à l’équilibre émotionnel, en aidant également à réduire les symptômes psychologiques qui sont si fréquents pendant cette période.

2. Faire des activités physiques

Il est fort probable que la pratique d’activités physiques soit la dernière chose qui traverse l’esprit des femmes en période prémenstruelle. Cependant, ce que peu de gens savent, c’est que bouger le corps peut être très bénéfique pour réduire les symptômes indésirables du SPM.

Cela se produit en raison de la libération d’hormones responsables du bien-être, comme l’endorphine, et de la réduction de la douleur grâce à l’amélioration de la circulation sanguine, qui contribue à l’oxygénation des tissus du corps. C’est pourquoi une promenade à pied ou à vélo peut être un excellent moyen de vivre mieux en ce moment.

3. Prenez soin de votre alimentation

Notre régime alimentaire est directement lié à plusieurs facteurs de notre vie, et il en va de même pour le syndrome prémenstruel. Une alimentation équilibrée peut faire toute la différence pour réduire les symptômes néfastes de cette période.

Pour ce faire, investissez dans l’ajout de fibres et buvez beaucoup de liquides. L’ingestion de ces aliments favorise le transit intestinal, la réduction des gonflements et l’élimination des toxines. En outre, les aliments riches en vitamine B sont de puissants anti-inflammatoires et aident à réduire la douleur, de même que le zinc et le magnésium.

4. Incluez des activités agréables dans votre routine

L’un des principaux problèmes causés par le SPM est la mauvaise humeur et les oscillations soudaines dans ce secteur. L’irritabilité est également très présente chez la plupart des femmes, ce qui rend indispensable la recherche d’activités plus agréables. Il est donc important de se rappeler la maxime « esprit sain, corps sain ».

Même au milieu d’une routine chaotique, il est nécessaire de rechercher des activités qui apportent du bonheur et calment l’esprit. Cela peut être, littéralement, n’importe quoi. Lire un bon livre ou se promener dans un parc sont des solutions peu coûteuses et très simples, mais elles peuvent contribuer grandement à réduire les symptômes liés à l’humeur.

Voyez comme il est facile de soulager les symptômes du SPM et d’avoir une meilleure qualité de vie ? En plus d’être extrêmement bénéfique à cet effet, le yoga peut être une excellente option de traitement adjuvant pour un certain nombre de problèmes physiques et émotionnels, apportant de nombreux avantages. Pensez à l’inclure dans votre routine !