Investissement immobilier : 10 conseils pour investir intelligemment

Investissement immobilier

Sur un marché ayant une dynamique constante, l’investissement immobilier demeure une action à fort potentielle de rentabilité. Que vous souhaitiez acheter un bien pour votre résidence principale ou investir dans le locatif, il est important de suivre quelques recommandations. Pour cela, découvrez 10 conseils indispensables à suivre afin d’optimiser votre capital immobilier !

Choisir un emplacement porteur

La localisation géographique de votre futur investissement immobilier est très importante. Sur altarea-patrimoine.com, vous avez la possibilité de choisir les quartiers et villes les plus dynamiques. Ainsi, selon votre objectif d’investissement, il est primordial de vous poser toutes les questions nécessaires à votre choix. Par exemple, pour une résidence principale, optez pour un secteur qui vous apporte le maximum de bien-être au quotidien : suffisamment éloigné d’une zone urbaine, mais assez proche des commerces de proximité facilement. En ce qui concerne l’investissement locatif, prenez le temps de bien étudier l’environnement de votre futur bien. S’agit-il d’un secteur ou d’un quartier économiquement dynamique ? Les transports en commun, école, et commerces sont-ils accessibles à vos futurs locataires ? Mais aussi, choisissez plutôt pour les studios et les petites surfaces à proximité des universités pour les étudiants, et des appartements plus grands proches des écoles pour les familles.

Prendre le temps d’étudier le marché

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier grâce à la loi sur l’ investissement Pinel, cette perspective reste très intéressante pour vous. En effet, ce dispositif propose une réduction d’impôt lorsque vous mettez votre bien en location. Par exemple, vous percevez 12 % du prix d’achat du logement pour une location de 6 ans minimum, 18 % pour une location de 9 ans, et 21 % pour location de 12 années.

Analyser tous les avantages fiscaux disponibles

Lorsque vous décidez d’investir dans l’immobilier, il existe de nombreux avantages fiscaux à votre disposition. Chaque avantage a ses particularités : situation géographique du logement, votre situation personnelle et professionnelle, ou encore la finalité de l’investissement immobilier. Par exemple, la loi Girardin vous permet d’investir dans les départements d’outre-mer, et de faire bénéficier de réductions fiscales pendant 5 ans. De plus, cet avantage peut atteindre 40 % de la valeur de votre investissement immobilier, sur une période de 5 ans. La seule condition est de choisir des locataires sur une base de ressources plafonnées au mètre carré, et de mettre le bien en location durant 6 ans minimum.

Définir un budget d’investissement immobilier

Comme toute acquisition importante, l’investissement immobilier requiert un budget relativement conséquent. Il est donc primordial de prendre le temps de bien étudier cette partie de votre projet, car, la réussite de ce dernier en dépend. En effet, à moins que vous achetiez votre bien immobilier au comptant, de nombreux paramètres sont à prendre en considération pour mener à bien un projet d’investissement immobilier. Les frais de notaire, l’achat du bien en lui-même, divers travaux à prévoir selon l’ancienneté du bien immobilier, etc.

Pensez à diversifier les investissements immobilier

Investir dans l’immobilier vous offre des perspectives très vastes ! Outre l’achat de biens à vocation résidentielle, il existe également d’autres types d’investissement immobilier dans lesquels vous pouvez rentabiliser votre capital. Par exemple, vous pouvez acheter des locaux commerciaux ou des locaux professionnels, que vous allez pouvoir mettre en location à des entreprises. Dans ce cas, il peut s’agir de bureau, de boutiques, ou encore des entrepôts, ou des terrains de stockage de gros matériaux. Vous pouvez également diversifier votre investissement immobilier dans l’achat de parking, que vous allez mettre en location. Dans ce cas l’idéal est d’opter pour les grandes villes, dans lesquelles les recherches de place pour garer la voiture sont assez laborieuses ! Ainsi, en diversifiant votre investissement immobilier, vous avez la garantie d’une rente fiable et durable.

Se faire accompagner par un professionnel de l’immobilier

Selon votre niveau de connaissance en matière d’investissement immobilier, vous avez la possibilité de vous faire accompagner par un professionnel. L’avantage de cette option est de vous permettre de profiter de toutes les réductions fiscales disponibles, selon votre situation. Mais aussi, si vous prenez la décision de réaliser un projet d’investissement locatif, dans ce cas, l’agence immobilière le courtier peut aussi prendre en charge l’administration de votre bien. Dans ce dernier cas précis, vous n’aurez donc aucune démarche administrative réalisée pour la gestion de vos locataires. Ce qui vous permet de profiter sereinement de votre investissement locatif.

Souscrire à une garantie immobilière

Dans le but de préserver votre patrimoine immobilier, il est fortement conseillé de souscrire une assurance. Elle vous permet, entre autres, de garantir les travaux dans le cas où vous investissiez dans un logement en cours de construction, de garantir les délais de livraison, ainsi que les éventuels vices de réalisation. Dans le domaine locatif, le choix d’une garantie des risques locatifs (GRL) est quasiment incontournable. Il s’agit d’une assurance qui vous permet de garantir le paiement des loyers, et de faire face aux éventuels impayés de la part de vos locataires. Mais également, ce type d’assurance couvre les risques de détérioration de votre logement à hauteur de 7700 €.

Comparer les offres des organismes financiers

Avant même de vous lancer dans la phase de recherche de votre futur investissement immobilier, il est fortement conseillé de comparer les différentes offres des organismes financiers. D’une part, parce que les taux proposés peuvent varier d’une banque à une autre. Mais aussi, parce que certains établissements bancaires sont très sensibles aux différentes conditions d’attribution d’un prêt immobilier : âge, situation professionnelle, apport personnel, etc.

Faire appel comptable ou un courtier

Si vous avez décidé de diversifier votre investissement immobilier, dans ce cas il est conseillé de faire appel comptable ou courtier. Celui-ci va prendre en charge tous les aspects comptables et administratifs de votre projet. Cela peut aller du choix de l’agence immobilière qui va prendre en charge la gestion locative de vos biens, jusqu’au choix de la meilleure option fiscale pour gérer vos impôts. La présence d’un comptable est indispensable lorsque vous avez de nombreux biens à gérer, et surtout, si ces biens sont géographiquement dispersés, par exemple en France et à l’étranger.

Souscrire une assurance emprunteur

Lors de la finalisation de votre crédit immobilier auprès de votre établissement bancaire, la souscription d’une assurance emprunteur est indispensable. Ce contrat permet de garantir le remboursement du capital restant dû en cas d’impossibilité ou d’accident de la vie. Et ce, même si vous décidez de réaliser l’emprunt immobilier à plusieurs, c’est-à-dire et par exemple, en couple, entre amis, ou entre amis.

Pensez à investir à l’étranger

En Europe, dans le département d’outre-mer, ou sur un autre continent, pensez à l’investissement immobilier à l’étranger ! Avec de plus en plus d’expatriation, de nombreux locataires sont à la recherche de logements à l’étranger. Dans la grande majorité des cas, il s’agit de jeunes actifs qui sont à la recherche d’un bien à proximité des grandes villes économiquement dynamiques. Ainsi, exporter votre projet immobilier vers des pays comme le Canada, le Japon, ou encore l’Australie, les États-Unis, vous permettent d’avoir de belles perspectives de rentabilité.

Location immobilière : comment se protéger contre les loyers impayés ?
Faire une simulation nue propriété en ligne