Robots aspirateurs ménagers : guide en ligne

Robots aspirateurs ménagers

De plus en plus de foyers adoptent les robots aspirateurs ménagers. Les prix de certaines marques commencent à être accessibles au grand public. De ce fait, ce n’est plus un accessoire de luxe mais juste un appareil de nettoyage régulier et tout le monde peut se l’approprier. Un aspirateur robot peut faciliter votre vie au quotidien. Il est pratique et travaille à votre place. Ce qui vous permet d’avoir un gain de temps considérable. De plus, il est nettement moins cher que les services d’une femme de ménage. Quand vous rentrez chez vous à n’importe quel moment, vous trouverez toujours votre maison propre. En raison de sa praticité, cet appareil fait fureur auprès d’un bon nombre de Français. Alors, il vous faut choisir votre robot ménager et comparer plusieurs modèles afin de trouver celui qui vous convient le plus. 

Prendre en compte son autonomie et sa station de charge

Les robots domestiques se rechargent sur une station posée au sol quand leur batterie est faible. Vous pouvez compter entre 1 h et 8 h en fonction du modèle choisi pour que la charge soit complète. Aussi, certains robots aspirateurs n’ont pas de station de charge. Pour ces modèles, vous devez brancher vous-même le chargeur sur le robot. En revanche, les modèles les plus intelligents en possèdent une et la trouvent tout seul et facilement.

Même chargé, un robot encore sur sa base continue de consommer de l’énergie. Vous pouvez l’éteindre grâce à un bouton on/off. De cette façon, vous limitez sa consommation d’électricité en veille. C’est également pareil pour les stations de charge, cette dernière consomme aussi tant qu’elle reste branchée. Pour ce qui est de l’autonomie, elle peut varier selon le type de sol à nettoyer. L’appareil va en effet ajuster sa puissance et cela va affecter son autonomie. Pour dénicher un modèle d’aspirateur robot pas cher, cliquez ici

Jeter un œil aux brosses et au réservoir

Un aspirateur robot utilise une à plusieurs brosses pour bien nettoyer le sol. Il a 1 ou 2 brosses latérales placées sur le côté du robot pour brosser correctement le long des murs et les angles pour aspirer la poussière vers le centre de l’appareil.

Ensuite, il y a la brosse principale qui se situe sous le robot. Sa principale mission est de collecter la poussière ainsi que les autres fibres, les poils d’animaux, les cheveux, etc. Vous devez penser à la nettoyer régulièrement. Cette brosse peut être amovible suivant les modèles.

Sinon, tous les robots aspirateurs fonctionnent en général sans sac et stockent la poussière et les déchets dans un réservoir. Ce dernier est accessible par le dessus ou le dessous du robot. C’est moins pratique qu’un sac, alors il faut le vider plus fréquemment et par la même occasion nettoyer les filtres. Sa contenance est assez restreinte et varie en fonction de la taille de l’appareil. 

Prendre en considération sa programmation et son capteur

Programmer un robot aspirateur n’est pas vraiment difficile. De manière globale, il vous faut simplement sélectionner parmi les modes de nettoyage par défaut. Par exemple, vous pouvez sélectionner la fonction “auto”, “normal” ou “nettoyage’’ pour laver intégralement une pièce. Et si vous voulez aspirer une zone en particulier comme un tapis ou une partie précise de la moquette, vous le mettez sur “spot” ou “localisé”.

D’autres modèles de robots peuvent être programmés de manière périodique une ou deux fois par jour, par semaine ou selon votre choix. Par contre, les modèles les plus basiques ne disposent pas de cette option et n’ont qu’un simple bouton marche/arrêt.

Pour les robots aspirateurs munis de capteurs, ils peuvent circuler dans toute la pièce et changer de direction quand ils font face à un obstacle. Leur objectif est de couvrir toute la zone présélectionnée. D’autres modèles encore plus avancés possèdent des capteurs ultrasons ou infrarouges, des caméras, gyroscope… 

Ils ont donc la possibilité de détecter le vide et les obstacles et d’éviter de continuer leur chemin. Ainsi, rares sont les chances pour qu’ils tombent dans les escaliers par exemple. Cependant, il arrive souvent qu’ils se heurtent sans brutalité en rencontrant certains obstacles comme les pieds de meubles, les petites vases posées au sol…

Autres critères essentiels

Le meilleur aspirateur possède les meilleures options et coûte évidemment plus cher qu’un modèle basique. Alors, vous devez considérer vos facteurs personnels pour choisir votre robot aspirateur. Justement, vous pouvez déterminer au préalable une fourchette de prix concernant le budget que vous voulez consacrer à cet achat. 

Vous pouvez le faire selon la surface de votre habitation entre autres. Vous n’allez pas choisir un aspirateur conçu pour un appartement de 20 m² alors que la surface de votre logement est de 250 m² et inversement. Si vous avez une petite maison, optez pour un modèle à petit prix, il peut très bien faire l’affaire.

Mis à part cela, prenez également en compte le bruit de l’aspirateur robot, s’il peut fonctionner pendant une heure continue, sa facilité d’entretien, s’il est adapté à votre surface à nettoyer. Vous devez gérer tous ces paramètres. Il vous faut savoir à l’avance si votre appartement ou votre maison n’est pas trop étroit pour que l’appareil puisse circuler sans problème. 

Il est à savoir qu’il y a 2 types de robots domestiques. D’abord, ceux qui marchent de façon aléatoire et nettoient votre sol au hasard. Puis, il y a les modèles plus intelligents qui ont cartographié le plan de votre logement et qui, par conséquent, reconnaissent la configuration de votre habitation. Ils peuvent travailler méthodiquement en suivant une trajectoire précise quand ils naviguent chez vous. Les robots à navigation aléatoire ne peuvent couvrir qu’une surface de 60 m² tout au plus.

En ce qui concerne ces appareils intelligents, ils peuvent nettoyer les surfaces planes telles que le parquet, carrelage, béton lissé de 100 m² en une heure chrono. Néanmoins, si vous avez des tapis ou de la moquette, votre robot devra prendre plus de temps. Il a une autonomie qui peut aller jusqu’à deux heures. Aussi, il peut reprendre son travail là où il s’est arrêté s’il est à court de batterie et qu’il doit se recharger.